Leila est un système d’échange local avec une adhésion simple et rapide dans le quartier populaire de Lille Moulins. Avec Leila, les habitants du quartier peuvent emprunter des objets mais également participer à divers ateliers de partage de compétences.

Ce projet reprend et complète une idée née à Berlin, où une première boutique au fonctionnement similaire a ouvert. Aujourd’hui, elle compte plusieurs centaines d’adhérents qui partagent des objets de manière quotidienne et d’autre boutiques solidaire « Leila » ont ouvert dans plusieurs villes d’Allemagne, d’Autriche et d’Italie. Le projet s’en inspire donc, tout en incorporant l’idée des échanges de services et de partage de savoirs.

Le projet comporte différents partenariats tel que celui mis en place avec les compagnons bâtisseurs qui ont déjà participé à certains événements de Sciences Po (tel que la Moulinette). Ceux-ci organisent entre autres un système de prêt d’outil à Moulins, et des ateliers divers, ce qui constitue un projet complémentaire à celui de LEILA.

Le projet s’inscrit dans le cadre de l’économie sociale et solidaire. En effet il vise à trouver des alternatives aux problèmes sociaux aussi bien qu’économiques et environnementaux.

Le projet comporte donc une triple dimension : solidaire, sociale et environnementale :

  • Solidaire car LEILA permet à des habitants d’accéder à des objets sans avoir à en payer un prix souvent trop élevé et donc d’augmenter leur pouvoir d’achat sur les choses les plus essentielles du quotidien, (outils, ustensiles de cuisine, jouets pour enfants etc.)

 

  • Sociale car LEILA permet de créer un réseau en donnant un peu de son temps à ses voisins en échange d’un peu du leur. Entre bénévolat, ateliers organisés par des associations ou des habitants volontaires, le projet a pour but également de dynamiser le lien social dans le quartier Moulins.

 

  • Environnementale enfin car le partage d’objet permet de réduire la consommation globale d’objet à l’échelle d’une communauté. Cela permet aussi de donner une seconde vie à des objets au service du collectif plutôt que de les jeter, ce qui permet de réduire la production de déchets.

 

Concevoir une autre façon de consommer sans argent, éviter la surconsommation et le gaspillage, favoriser l’entraide, créer du lien social, tels sont donc les objectifs de Leila !